Vous êtes ici : Accueil > Axes > Axes de spécialité > Historicités latino-américaines : (...)
  • Historicités latino-américaines : littérature et société.

    • {id_article=#ENV{id_article}}
    • impression
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Historicités latino-américaines : littérature et société

     

    Responsables  :

     
     

    Domaine :

     
    • Littérature et histoire en Amérique latine XIXe, XXe et XXIe siècles.
     
    L’historicité sera à penser, dans le cadre latino-américain, à la fois comme une façon de construire et de comprendre le passé des sociétés et leurs liens avec la mémoire et le patrimoine, comme un élément constitutif de la production, de la circulation et de l’organisation collective des œuvres littéraires ou culturelles (insertion dans leur temps, temps de la réception, histoire littéraire), et en lignes générales comme la manifestation d’un imaginaire temporel. Bien que le travail envisage une perspective large, l’accent sera mis sur les représentations et les pensées actuelles de l’historicité et du lien présent/passé/futur. Car interroger nos conceptions actuelles du temps (le "présentisme") et la modification du statut de l’événement, peut mener à repenser de grandes catégories de la périodisation culturelle et sociale (modernité, postmodernité), pour y souligner des relations différentes avec la nouveauté, la rupture, l’avant-garde, la tradition littéraire, l’actualité. Donc, l’historicité permet aussi de s’interroger sur notre manière de penser le contemporain, en tant que superposition de temps, de rythmes et de traces mnémoniques. Dans cette perspective, le discours littéraire va se situer dans un contretemps dissonant parfois, complémentaire souvent, des autres discours sociaux. Les modalités spécifiques de représentation et de déformation du temps par le discours littéraire seront bien interrogées.
     

    Sujets de recherche envisagés :

     
    • Le concept de patrimoine en histoire et en littérature.
    • Binôme mémoire et histoire.
    • Les récits sociaux : récits nationaux, récits de la tradition populaire.
    • L’anachronie, l’asynchronie et le contemporain du texte littéraire.
    • Épistémologie de l’histoire littéraire.
     

    Activités prévues :

     
    • Séminaire annuel sur des aspects différents de la problématique posée.
    • Un colloque international en début de quinquennal sur l’historicité en termes généraux ("Penser le temps aujourd’hui. Histoire, littérature, sociologie").
    • Deux projets internationaux sur la question : "Lire de contemporain" (en partenariat avec l’Université de Louvain-la-Neuve et l’Université de Gand, Belgique) et "Le contemporain et le transnational" (Stanford University et Lionel Ruffel, de l’ EA 1579 « Littérature et histoires », Paris 8).
    • Plusieurs journées d’étude déjà prévues. Prolongation du travail en partenariat avec l’Université Paris-Ouest Nanterre dans le cadre du PRES sur la question de la construction de l’état et de la mémoire nationale en Amérique latine.
     

    Revue :

     
     
     

    Evénements scientifiques de l’axe :

     

     
     
    Dernière mise à jour le 26/05/2017
    • {id_article=#ENV{id_article}}
    • impression
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page